Une initiative pour lutter contre l’insécurité alimentaire en RDC

Une initiative pour lutter contre l’insécurité alimentaire en RDC

En RDC, les conflits et violences armés, combinés aux effets du changement climatique et de la pandémie de COVID19 affectent considérablement la production alimentaire. Avec 27,3 millions de personnes, la RDC abrite la plus grande population en situation d’insécurité alimentaire au monde. Ainsi, Chaque  19 AOUT  le monde célèbre la journée de l’aide humanitaire ; pour cette année  2021 la thématique met un accent particulier sur l’urgence climatique et les effets liés à ce  changement  sur les populations les plus vulnérables ainsi que  l’apport des acteurs humanitaires dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et les stratégies développées  pour lutter contre la faim.

Un soutien  pour sauver des vies

Pour apporter son soutien dans la lutte contre cette menace alimentaire qui affecte plus des populations vulnérables, le fonds pour les femmes congolaises au travers son partenaire Ligue pour la Solidarité Congolaise  a mis en place des champs avec une diversité des produits alimentaires ,Selon la LSC, une grande partie de la population située dans les quartiers périphériques de la ville de Goma fait face à une crise alimentaire par manque des moyens.

La production de ces aliments, chou, feuille de manioc, amarantes, poireaux, tomates,etc. est une stratégie efficace qui répond aux besoins de plus de 200 ménages. Des ingrédients qui se vendent à moindre coup et qui permettent aux femmes marchandes d’effectuer un commerce pour subvenir à d’autres charges de la famille dans le domaine social et éducationnel.                  

Un sourire pour le changement de mode de vie 

Pour les bénéficiaires, cette initiative a beaucoup amélioré leur mode de vie dans tous les domaines ; Ils n’ont pas baissé les bras en dépit de quelques difficultés rencontrées comme le manque des nouvelles semences et la carence d’eau pour arroser leurs produits, toute fois ils se félicitent des résultats réguliers des récoltes et souhaitent que l’initiative s’étende tout au long de la RDC.

Il faut savoir que   le fonds pour les femmes congolaises a financé des projets similaires sur la pisciculture, le jardin potager d’une diversité des cultures dans la ville de BENI  et le Sud kivu.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Follow Us on
Lukusa N°55 immeuble TAT'ELIE  Commune/Gombe-Kinshasa